blog shbarcelona català   blog shbarcelona castellano   blog shbarcelona english   blog shbarcelona russian   blog shbarcelona russian   blog shbarcelona   blog shbarcelona   blog shbarcelona
Visiter

8 choses que vous n’avez jamais vues à Barcelone

Écrit par Alice Feuardant

Barcelone est une ville pleine de surprises. Si vous vivez à Barcelone depuis quelques temps ou que vous y venez souvent, ou même si vous projetez de vous y rendre et avez déjà épluché votre guide de voyage en long, en large et en travers, il est probable qu’il vous reste encore une multitude de choses à découvrir ! ShBarcelona a sélectionné pour vous 8 choses que vous n’avez probablement jamais remarquées à Barcelone.

visage de GaudíEglise de Sant Felip Neri : Sant Felip Neri sous les traits de Gaudí

Si vous êtes déjà entré dans l’Eglise Sant Felip Neri, vous avez certainement aperçu, sans plus y faire attention, les deux peintures représentant le Saint patron de l’Eglise qui se trouvent de chaque côté du presbytère. Mais lorsqu’on y regarde de plus près, on peut voir que Sant Felip Neri a été représenté sous les traits du célèbre architecte Gaudí. Celui-ci ne voulait jamais figurer sur des photos ou dans des journaux de l’époque, cependant, l’été de l’année 1902, il a accepté de poser pour son ami Joan Llimona, peintre auteur des deux toiles.

La “baguette” se trouve à l’angle de la rue Bisbe. Photo par Alice Feuardant

Chapelle de Santa Lucia : la « baguette »

A l’un des angles de la Chapelle de Sainte-Lucie, située juste à côté de la Cathédrale de Barcelone, les promeneurs les plus attentifs peuvent apercevoir une baguette d’une longueur de 1,5 m sculptée dans la pierre. Les origines de cette baguette sont assez floues. Alors qu’au XIIème siècle, on la considérait comme étant un étalon du destre (une unité de mesure équivalente à 3,20 m utilisée à l’époque à Barcelone), on sait aujourd’hui que la baguette ne mesure pas les 3,20 m requis. Une autre hypothèse raconte que la baguette avait été gravée dans le but d’indiquer la hauteur de la nappe phréatique avant construction de la chapelle. Enfin d’autres considèrent qu’il s’agit simplement d’une fantaisie de la part de l’architecte.

Plaça Real : les réverbères de Gaudí

Chaque jour, des centaines de promeneurs passent devant les deux réverbères à six branches de la Plaça Real, et pourtant, il est possible que très peu aient remarqué leur particularité. Ces réverbères ont été réalisés par Gaudí en 1879. Sculptés dans le bronze et le fer forgé, ils représentent les attributs du dieu romain Mercure.

Photo par Alice Feuardant

Il s’agissait de l’une des premières commandes de Gaudí (il n’avait alors pas encore obtenu son diplôme d’architecte). Au total, six réverbères ont été réalisés par Gaudí : deux autres, avec cette fois-ci seulement trois branches afin de minimiser les coûts, se trouvent devant le Gouvernement Civil, au Pla de Palau de Barcelone. Quant aux deux derniers, personne ne sait où ils se trouvent aujourd’hui : on dit qu’ils ont été perdus.

Cet article pourrait vous intéresser : Gaudí versus Dalí : les grands noms de la Catalogne

La Rambla : les traces des prostituées

traces prostituées la rambla barcelonaAux numéros 22 et 24 de la Rambla, on peut voir de curieuses marques incrustées dans le sol. Peu connues, même des habitants du quartier, ces traces ont pourtant une surprenante valeur historique : elles auraient été faites par les prostituées, qui, après l’interdiction et la fermeture des maisons closes en 1956, étaient contraintes d’attendre leurs clients dans la rue, ou, comme ici, devant les portes des petits hôtels.

Basilique de Santa Maria del Mar : le blason du Barça

Si vous êtes attentif, vous pourrez apercevoir le blason du F.C Barcelona sur l’un des vitraux situés à gauche de l’autel de la Basilique de Santa Maria del Mar.

blason fb barcelona

Comment est-ce possible, alors que les vitraux sont supposés dater de l’époque gothique médiévale ? D’après l’artiste Pere Canóvas Aparicio, le blason date de l’époque à laquelle les vitraux endommagés ou complètement détruits par la guerre civile espagnole ont été refaits. Le Barça avait à l’époque fait une donation de 100 000 pesetas (12 000 euros) pour la restauration. C’est depuis ce don que l’on peut voir le blason du F.C Barcelona sur ce vitrail de la Basilique, aux côtés des blasons des autres mécènes.

Main barcelonetaQuartier de la Barceloneta : une main mystérieuse

A l’intersection des rues Sant Carles, 35 et Soria, 18, dans le quartier de la Barceloneta, on peut apercevoir une main sculptée dans le mur. De chaque côté de la main sont également sculptées deux flèches pointant dans une direction opposée. Si l’on ne sait toujours pas aujourd’hui ce que signifie cette main, elle a pourtant été conservée au fil des rénovations successives depuis la construction du bâtiment en 1875.

josep Guardiola

Josep Guardiola

Pasaje de la Concepción : les initiales de Josep Guardiola

Si vous prenez la peine de vous arrêter devant le 4, pasaje de la Concepción, vous pourrez apercevoir les initiales J.G., gravées juste au-dessus de la porte d’entrée. Ces initiales rappellent que, avant de devenir une résidence universitaire, cette maison appartenait à Josep Guardiola, non pas l’entraîneur de football (!), mais l’homme d’affaires, dont la fortune a permis à Pere Milà i Camps d’investir dans la construction de la Casa Milà (aussi connue comme « la Pedrera »), l’une des œuvres de Gaudí les plus célèbres aujourd’hui.

Rue Sócrates : une bombe incrustée dans le mur

Bombe sant andreuSi vous levez les yeux à l’angle des rues Gran de Sant Andreu et Sócrates, vous apercevrez, incrustée dans la façade moderniste du bâtiment, une bombe datant de 1843. A cette époque, les troupes du général Prim avaient bombardé le quartier de Sant Andreu, laissant certains projectiles qui n’avaient pas explosé. Celui-ci fut conservé comme un trophée à la demande du propriétaire de l’immeuble.

Quelles autres curiosités peu connues des habitants à Barcelone connaissez-vous ?

À propos de l'auteur

Alice Feuardant

Passionnée d’écriture et toujours sur la route, ce blog me permet de combiner mes deux passions, et de partager avec vous mes découvertes à Barcelone.

Laisser un commentaire