blog shbarcelona català   blog shbarcelona castellano   blog shbarcelona english   blog shbarcelona russian   blog shbarcelona russian   blog shbarcelona   blog shbarcelona   blog shbarcelona
Traditions catalanes

Patufet, plus qu’un conte, une tradition en Catalogne

Patufet, plus qu’un conte, une tradition en Catalogne
Écrit par Roxana

Ce qui explique le succès de ce conte aux yeux des enfants, c’est sans nul doute à cause de son dénouement heureux, teinté d’humour. Ce récit, très vivant a eu tellement de succès, qu’il tient actuellement une place particulière dans le registre de la tradition catalane.  Une histoire à raconter aux petits au même titre que le Petit Chaperon, rouge, le Petit Poucet et autres contes légendaires.

Un court résumé de l’histoire du Patufet

Un beau jour, il décida de se rendre utile à son entourage. Il fut chargé par sa mère de lui acheter du safran dans une épicerie. Une tâche que peut bien accomplir un enfant normalement constitué, mais qui présente un danger pour Patufet, compte tenu de sa taille minuscule.

Pourtant, Il s’apprêta à relever le défi. Pour éviter de se faire écraser, Patufet ne cessa de chanter jusqu’à son arrivée au magasin. Il arriva sans encombre au magasin et se fit tant bien que mal comprendre par le vendeur sur les raisons de sa visite. Bref, il réussissait parfaitement cette première mission.

Caricature En PatufetFort de ce succès, il parvint à convaincre sa mère de porter le déjeuner de son père qui travaillait dans les champs. Pour un garçon de la taille d’un dé, le poids du repas constitua très vite un lourd fardeau. Il entreprit alors de se reposer un instant sous les feuillages. Assoupi, il n’entendit pas le bœuf brouter les herbes proches de lui et qui ne manqua pas de l’engloutir en entier.

Le père rejoignit bientôt la mère et tous deux constatèrent avec effarement la disparition du petit. Ils partirent immédiatement à la recherche du disparu en criant Patufet à tue-tête, à tout bout de champ. Entre-temps, le petit s’est réveillé et s’est mis à répondre depuis l’estomac du bœuf.

Ses parents parvinrent tout de même à localiser le petit dans la panse de l’animal. La mère eut alors la bonne idée de faire manger le bœuf à satiété jusqu’à ce que son pet fasse éjecter le petit de ses entrailles.

La morale de l’histoire

Le conte de Patufet met en exergue le courage d’un petit garçon réalisant un exploit, à priori au-delà de ses capacités, pour se rendre utile.

Des similitudes avec des contes européens

Ce conte catalan présente des points de similitude avec le petit chaperon rouge, le petit Poucet, ou encore le héros du conte de fées moderne : Pinocchio.

Petit chaperon rougeLe petit chaperon rouge, comme le Patufet, vit dans l’insouciance de son enfance. Tout comme lui, elle se retrouva dans le ventre d’un loup avec sa grand-mère. La version la plus connue de l’histoire lui réserva quand même une fin heureuse, car ils furent délivrés par un chasseur qui pistait le loup depuis longtemps.

Pinocchio, après de multiples aventures vécues dans l’insouciance et la naïveté, se retrouva dans le ventre d’une baleine avec son créateur. Au final, le petit pantin en bois finit par sortir des entrailles de l’animal et s’est vu transformé en un véritable garçon. Comme le Patufet, ses mésaventures rendirent Pinocchio rapidement mature.

Avec le Petit Poucet, il révèle les traits de caractère d’un petit enfant d’apparence fragile, mais à l’esprit très ingénieux.

Une histoire, plusieurs versions

Dans une première version, un petit garçon a un caractère curieux et vilain au début de l’histoire. Cependant, il existe d’autres variantes où Patufet est présenté dès le début comme un petit être gentil et courageux.

Un petit lutin bien ancré dans l’histoire catalane

Ce conte fut tellement célèbre qu’il donna naissance à un magazine illustré pour enfants en Espagne.  Parues entre 1904 et 1938, les aventures du Patufet ont été publiées dans la langue catalane. Quelques numéros suivirent entre 1968 et 1973.

Le petit Patufet participe souvent à des parades dans les rues, tout de suite reconnaissable avec son barretina rouge. D’ailleurs, il gratifie de sa présence, le festival annuel de la Mercè : un grand carnaval en l’honneur de Sainte Vierge protectrice de la ville.

À propos de l'auteur

Roxana

Je suis écrivaine professionnelle et éditrice installée à Barcelone.

Laisser un commentaire

1 × un =