blog shbarcelona català   blog shbarcelona castellano   blog shbarcelona english   blog shbarcelona russian   blog shbarcelona russian   blog shbarcelona   blog shbarcelona   blog shbarcelona
Loisirs et culture

Cycle du cinéma des femmes 2018

Écrit par Anthony

Actuellement, dans cette nouvelle ère de révolution et de revendication des droits des femmes, la Mairie de Barcelone propose une série de films sur les femmes pour collaborer à ce mouvement féministe qui s’enrichit chaque année de nouveaux talents féminins. Aujourd’hui à ShBarcelona, nous aimerions vous parler de la série de films féminins qui a commencé en mai 2018 et qui a lieu dans différents districts de la ville. Heureusement, vous arrivez juste à temps pour voir les deux derniers titres qui vont être projetés. L’occasion aussi de voir les réalisations de femmes qui contribuent à l’évolution de la société.

Article en lien : Barcelone, une ville de cinéma

Une programmation éclectique

Photo via Pixabay

En 2018, la Mairie de Barcelone a décidé de projeter une série de films dont les femmes sont les protagonistes. Une initiative qui intervient à une époque de revendication féministe, où les femmes ont fait entendre leur voix dans presque toutes les sphères de la société, mais surtout dans celles où leur participation était très limitée. Le cycle dont le thème cette année est “Actions et résistance” a débuté le 18 mai avec la projection d’un film précurseur, Hidden Figures de Theodore Melfi, qui souligne l’importance du travail de trois scientifiques afro-américaines dont le travail à la NASA passa inaperçu aux yeux de la société américaine dans les années 1960 car les protagonistes étaient noires et de sexe féminin.  Le 31 mai, a été projeté le film Je danserai si je veux (titre original, Bar Bahar) de la réalisatrice hongroise Maysaloun HamoudLe film raconte l’histoire de trois Palestiniennes vivant à Tel-Aviv qui luttent pour avoir une vie normale comme trois jeunes gens de leur génération alors qu’elles sont déchirées entre tradition et modernité. Puis, le 4 juillet, le film choisi a été Wadjda de Haifaa Al-Mansour, le premier film écrit et réalisé par une femme en Arabie Saoudite qui reflète le monde complexe dans lequel vivent les femmes de ce pays. L’espoir est donné par une Saoudienne qui veut obstinément avoir un vélo mais qui n’est pas autorisée parce qu’elle est une fille et non un garçon. Un précieux témoignage sur des choses qui peuvent paraître simples mais qui semblent être toute une odyssée pour beaucoup de filles et de femmes de notre époque.

Article en lien : Du cinéma en plein air

Les projections à venir

Photo via Pixabay

Les deux projections restantes auront lieu le 30 septembre et le 7 octobre. Le premier sera un film canadien intitulé Maudie de Aisling White. Une histoire d’amour et de belles peintures d’un artiste autodidacte devenu célèbre sont les fils conducteurs de ce film, basé sur l’histoire vraie de Maud Lewis, peintre canadienne reconnue comme l’un des meilleurs artistes populaires au Canada. La projection aura lieu à 21 h 30 sur la place Joan Pelegrí, dans le cadre des événements programmés pour les festivités d’Hostafrancs (29 septembre au 14 octobre). La dernière projection de la série de films féminins aura lieu sur la place des Comas à 21 h en collaboration avec la Taula de Dones (table des femmes) du quartier Les Corts. Le film chilien Rara de Pepa San Martín traite subtilement du dilemme auquel sont confrontés les couples lesbiens et mères face aux préjugés de la société. Leurs deux jeunes filles ne ressentent pas la particularité du couple formée par leur mère et une autre femme jusqu’au moment où elles entrent en collision avec les opinions des autres.

Êtes-vous intéressé à aller voir un des deux derniers films de la programmation 2018 ?

À propos de l'auteur

Anthony

Français d’origine, québécois d’adoption et espagnol de coeur, j’aime découvrir de nouveaux endroits et partager mes coups de coeur artistiques, culturels et gastronomiques

Laisser un commentaire