blog shbarcelona català   blog shbarcelona castellano   blog shbarcelona english   blog shbarcelona russian   blog shbarcelona russian   blog shbarcelona   blog shbarcelona   blog shbarcelona
Traditions catalanes

Anecdotes curieuses sur Barcelone

pont entre deux batiments
Écrit par Anthony

Ce n’est pas un hasard si Barcelone est l’une des villes les plus visitées d’Europe du Sud. Elle dispose d’une offre culturelle assez large pour satisfaire les amoureux de l’art et de l’histoire et d’un cadre enchanteur pour tous les touristes en recherche de plage et de plaisir. La Sagrada Família, le Parc Güell, la Cathédrale, le Musée Picasso et Las Ramblas sont des visites incontournables mais ce ne sont que la pointe de l’iceberg ! En plus, Barcelone est située sur les rives de la Méditerranée, ce qui garantit un climat agréable toute l’année. Aujourd’hui, dans cet article du blog de ShBarcelona, nous vous racontons quelques anecdotes sur la capitale catalane afin de visiter la ville d’une autre manière que celle présentée dans les guides touristiques.

Article en lien : Caga tió, une tradition catalane incontournable à Noël

Les trous de Las Ramblas

Photo via Pixabay

Qui ne connaît pas Las Ramblas, l’un des quartiers les plus visités de la ville mais avez-vous noté les trous dans le sol devant les portes d’entrée des numéros 22 et 24 de cette même rue ? Vestiges d’une époque de guerre, de conflit ou de manifestation ? Pas du tout ! Elles ne sont ni plus ni moins que les traces des talons laissées par les prostituées dans les années 1950. À l’époque, les auberges des numéros 22 et 24 de la Rambla étaient connues comme les chambres de Maria, et les prostituées passaient de longues heures sur le marbre avant d’aller prendre une chambre avec un client. Une rénovation des bâtiments a malheureusement enlevé la plupart de ces traces mais vous pouvez encore voir quelques-unes dans le bar Amaya, situé non loin de là, au La Rambla, 20.

L’ange du quartier gothique

Quand on pense Barcelone, on pense aussitôt à la magnificence du quartier gothique qui nous fait voyager à travers le temps. D’ailleurs, ses ruelles étroites et pavées créent une atmosphère particulière et romantique. Pour vous imprégner de l’endroit, nous vous suggérons de vous rendre à la Plaça de Sant Felip Neri. Sur les façades qui entourent la place, vous verrez les cicatrices d’une période sombre de la ville. Les trous dans les murs sont la conséquence des balles et des éclats d’obus de l’époque de Franco. En hommage aux personnes qui y ont perdu la vie, ces marques ont été laissées malgré les restaurations qui ont été faites dans la région. Puis, toujours en vous promenant dans le quartier gothique en direction du Nord, vous allez tomber sur la rue Portal de l’Àngel. C’est l’une des rues commerçantes les plus importantes de la ville mais autrefois, ce fut l’une des entrées de la ville et au-dessus de cette porte se trouvait la statue d’un ange. Maintenant, cet ange est sur la façade de l’un des premiers bâtiments de la rue. L’avez-vous déjà vu ?!

Article en lien : Réhabilitation de la Can Batllo

Le refuge du Poble Sec

Photo de annalisa.lombardo via VisualHunt

Pendant la guerre civile, des abris antiaériens ont été construits pour que les gens puissent se protéger des bombardements. Beaucoup ont été détruits et fermés depuis mais l’un de ces refuges peut encore être visité. Il est dans le quartier de Poble Sec et s’appelle le Refuge 307. Il a été construit avec l’aide des voisins du quartier. À l’époque, il y avait 3 entrées, 400 mètres de tunnels et différentes pièces telles qu’une infirmerie, des toilettes ou une salle de jeux pour les enfants. C’est l’un des meilleurs exemples d’abris construits dans la ville et que les férus d’histoire peuvent avoir le plaisir de visiter. Il est situé au Nou de la Rambla, 175 près du métro Paral.lel (L2 et L3). Les visites peuvent se faire le Dimanche à 10 h 30, 11 h 30 et 12 h 30. Les places limitées et seulement sur réservation. En semaine, du lundi au samedi, seuls les groupes avec réservation sont acceptés.

Connaissez-vous une histoire cocasse sur Barcelone ? Racontez-la nous !

À propos de l'auteur

Anthony

Français d’origine, québécois d’adoption et espagnol de coeur, j’aime découvrir de nouveaux endroits et partager mes coups de coeur artistiques, culturels et gastronomiques

Laisser un commentaire

onze + 20 =