blog shbarcelona català   blog shbarcelona castellano   blog shbarcelona english   blog shbarcelona russian   blog shbarcelona russian   blog shbarcelona   blog shbarcelona   blog shbarcelona
Insolite

Histoires d’horreur à Barcelone

Clara Acena
Écrit par Clara Acena

Barcelone est peut-être une ville lumineuse et ensoleillée la plupart du temps, mais comme toutes les grandes villes, elle a aussi son côté sombre. Des vampires aux fantômes, en passant par les tueurs et les malédictions, ShBarcelona vous présente quelques-unes des meilleures histoires d’horreur de Barcelone.

Article en lien : 5 Curiosites ménconnues de Barcelone

Le Vampire de Barcelone

le vampire du Barcelone

Photo by TraumaAndDissociation via Visualhunt

Le Vampire de Barcelone, aussi connu sous le nom de Vampire du Raval, était une femme de Barcelone nommée Enriqueta Martí. Elle a hérité de son sinistre surnom à la fin des années 1800 et est entrée dans l’histoire comme l’une des tueuses en série les plus tristement célèbres d’Espagne.

L’histoire commence quand elle a commencé à travailler comme servante pour une famille riche. Jalouse de la richesse qui l’entourait chaque jour, elle a commencé à se prostituer pour gagner plus d’argent.

Peu de temps après, elle a commencé à remarquer que les plus riches de ses clients préféraient les jeunes, alors elle a monté sa propre entreprise d’enlèvement et de vente d’enfants à de riches clients.

Elle a assassiné les enfants qu’elle ne vendait pas et a utilisé les parties du corps et le sang pour fabriquer des crèmes et des médicaments qu’elle utilisait dans son travail de sorcière-docteur.

Ses riches clients ont payé de grosses sommes d’argent pour ses remèdes et elle a continué son “business” pendant plus de vingt ans. Enfin, en 1912, la police a découvert les restes de ses victimes chez elle, dans ce qui est aujourd’hui la Carrer de Joaquin Costa, dans le quartier du Raval.

Martí n’a jamais été jugée pour ses crimes et a été tuée par des détenus en prison environ un an après son arrestation.

 

Article en lien : Mythes et légendes sur Barcelone

Carrer dels Mirallers

horror stories of Barcelona

Photo by JaulaDeArdilla via Visualhunt

Vers la fin du XIXe siècle, le mystérieux poète Jacint Verdaguer vivait au numéro 7, Carrer dels Mirallers, dans le quartier du Born de Barcelone.

Il a pratiqué plusieurs exorcismes pendant qu’il vivait dans la maison et selon les légendes, les esprits démoniaques que le poète a invoqués y sont encore piégés aujourd’hui où ils continuent à hanter la maison et la rue.

Carrer de Montcada

Vous ne vous en rendrez peut-être pas compte en marchant dans cette belle rue qui traverse le quartier du Born à Barcelone, mais ce fut autrefois le lieu de plusieurs enlèvements et histoires de fantômes.

À l’époque médiévale, la rue fut hantée par Guillem Ier de Montcada, comte de Montcada, qui tua brutalement l’archevêque de Tarragone. Le comte est parti en exil mais selon les légendes, avait été condamné à errer à jamais Carrer de Montcada pour son acte horrible.

Mercat de Sant Antoni

mercat de sant antoni

Photo by loli jackson via Visualhunt

Le site sur lequel se dresse aujourd’hui le Mercat de Sant Antoni était autrefois la potence de Barcelone. En raison de tous les décès qui s’y sont produits, on a dit que l’endroit était hanté.

A cause des bruits étranges et des cris pendant la nuit, personne n’a construit sur le terrain vide après 1855. Finalement, le gouvernement a décidé de reprendre le terrain et de construire un marché.

La construction du Mercat de Sant Antoni a commencé en 1872 et le bâtiment a été achevé en 1882 bien qu’il soit actuellement en cours de restauration.

À propos de l'auteur

Clara Acena

Clara Acena

Clara est une rédactrice SEO enthousiaste et passionnée par l'exploration des cultures du monde, spécialisée dans la gastronomie et les voyages.

Amoureuse du monde de la communication, elle s'est spécialisée dans la publicité, le marketing et les médias sociaux.

Laisser un commentaire