blog shbarcelona català   blog shbarcelona castellano   blog shbarcelona english   blog shbarcelona russian   blog shbarcelona russian   blog shbarcelona   blog shbarcelona   blog shbarcelona
Business

Les étapes à suivre pour ouvrir son restaurant à Barcelone

personnel dans une cuisine de restaurant
Écrit par Anthony

Barcelone est une destination qui fait rêver pour plusieurs raisons. C’est une ville dynamique, vivante et ensoleillée. La culture catalane a beaucoup à montrer et le mode de vie des Barcelonais est l’un des plus agréables d’Europe. Alors, pourquoi ne pas tenter l’aventure et ouvrir sa propre entreprise à Barcelone ?

Comme les Espagnols passent beaucoup de temps dans les bars et restaurants, ouvrir votre propre restaurant semble être une affaire qui roule ! Mais avant de foncer, nous vous présentons dans cet article de ShBarcelona les étapes à suivre pour ouvrir votre restaurant à Barcelone.

Avant de vous lancer dans l’aventure, commencez à faire des recherches auprès de la Chambre de Commerce et de l’Industrie Française de Barcelone afin d’avoir des informations sur la faisabilité de votre projet, les possibilités, les aides, les partenaires. Avec un cahier des charges bien défini, vous profitez aussi de leurs services pour mieux connaître le marché local.

Article en lien : Les 6 choses essentielles à savoir pour monter son entreprise à Barcelone

Quel type de société choisir pour son entreprise ?

Homme entrepreneur devant un ordinateur

Photo via Pixabay

Quelle que soit votre activité, il est très important de définir le type de votre société. Pour ouvrir un restaurant, pensez soit à un statut de société à responsabilité limitée (SARL ou Sociedad Limitada) soit à celui d’auto-entrepreneur (autónomo). Pour une SARL (SL), la responsabilité des associés est à la hauteur de leur apport en capital.

Si vous souhaitez créer une SL à associé unique, comme une EURL, le capital minimum est de 3 000 euros et doit être versé au moment de la création de votre restaurant. Si vous souhaitez une formule plus rapide, choisissez celle de travailleur indépendant, car c’est aussi la plus économique.

Il faut juste un capital minimal à prévoir mais la responsabilité de l’entrepreneur est illimitée ce qui veut dire qu’elle touche son patrimoine privé en cas de dettes. En ce qui concerne la société anonyme (SA ou Société Anónima), le capital minimum est de 60 000 euros.

L’investissement (personnel et financier) n’est donc pas le même en fonction de votre statut alors choisissez bien avant de vous lancer. Vous pouvez opter pour un statut de autónomo et une fois que vous générez assez de revenus, vous pouvez basculer en SL.

Une domiciliation fiscale ou sociale ?

Une chose importante quand vous décidez de vous lancer dans les affaires est de prévoir tout l’aspect fiscal car cela peut avoir des répercussions sur votre activité. Les critères qui peuvent vous aider sont divers comme le coût de la production, les taxes, les actifs, les responsabilités, le coût des employés…

Une domiciliation fiscale indique la nationalité de votre entreprise et l’endroit où sera faite la fiscalité. La domiciliation sociale est le lieu où se trouve l’activité et elle peut être différente de la domiciliation fiscale.

Dans le cas où vous décidez de créer une société commerciale, il faut déterminer sa domiciliation sociale avant de l’enregistrer au Registre du commerce. À partir de l’obtention des écrits de la constitution de la société, vous avez deux mois pour faire l’enregistrement.

Article en lien : Associations d’entrepreneurs de Barcelone

Les démarches pour ouvrir un restaurant

homme signant des papiers

Photo via Pixabay

En tant qu’auto-entrepreneur, déclarez votre activité auprès de la Agencia Tributaria de Barcelone, remplissez le formulaire 036 en ayant votre NIE et vos documents d’identité puis inscrivez-vous au Regimen Especial Trabajadores Autonomos en remplissant le formulaire TA0521 auprès de la Seguridad social.

Pour la SL, vous devez tout d’abord vous enregistrer au Registre du commerce. Ensuite, ouvrez un compte bancaire et créez le statut de votre entreprise.

Après la déclaration de la constitution devant notaire, remplissez le formulaire 036 sur le site de la Agencia Tributaria et allez sur place avec tous vos documents (certification, NIE, documents d’identité).

Vous payez ensuite l’Impuesto de Operaciones Societarias et enregistrez votre entreprise, en remplissant le formulaire 600 avant de vous inscrire à l’impôt sur les sociétés. Enfin, vous devez remplir le formulaire 848 pour pouvoir inscrire votre entreprise au Registre des commerces de Barcelone.

Avez-vous ouvert un restaurant ou un commerce à Barcelone ? Partagez votre expérience avec nous !

À propos de l'auteur

Anthony

Français d’origine, québécois d’adoption et espagnol de coeur, j’aime découvrir de nouveaux endroits et partager mes coups de coeur artistiques, culturels et gastronomiques

5 Commentaires

  • Bonjour! Votre article est très intéressant à lire et très clair. Je suis en ce moment à la recherche d’un local pour ouvrir un restaurant à Barcelone mais s’ajoute à chaque fois au loyer mensuel un « TRASPASO » de 100 000 à 400 000€ en général…
    Est-il, selon vous, plus intéressant d’acquérir un traspaso pour obtenir les autorisations nécessaires à l’ouverture d’un restaurant ou bien cela est-il tout à fait faisable sans? Et que contient exactement un traspaso?
    Merci à vous,
    Dorian

    • Bonjour,
      Je me permets de commenter, non pas pour répondre mais plutôt pour suivre la conversation, étant moi-même intéressée !
      Bonne recherche 🙂

    • Bonjour,
      Je vous invite à en discuter directement avec d’autres entrepreneurs afin qu’ils vous donnent leur point de vue car chaque cas est particulier. Vous pouvez aussi contacter la Chambre de commerce française de Barcelone. Merci encore et bonne journée !

Laisser un commentaire

3 × 4 =