blog shbarcelona català   blog shbarcelona castellano   blog shbarcelona english   blog shbarcelona russian   blog shbarcelona russian   blog shbarcelona   blog shbarcelona   blog shbarcelona
Fêtes traditionnelles

Fête de Sainte Eulalie à Barcelone

Écrit par Anthony

Comme jusqu’au XVIIe siècle, la patronne de la ville de Barcelone s’appellait Eulalie, la Mairie de Barcelone organise chaque année, le 12 février, plusieurs événements pour lui rendre hommage. Pour mieux comprendre cet engouement des Barcelonais pour ce folklore et la vie de cette martyr chrétienne, ShBarcelona vous donne plus de détails sur la fête de Sainte-Eulalie ou Laia, comme on l’appelle en ville.

Article en lien : Calendrier 2019 des fêtes et jours fériés de Barcelone

La commémoration de Sainte Eulalie

Photo via Pixabay

Eulalie (289-304) était une vierge chrétienne romaine de 13 ans qui a souffert le martyre à Barcelone pendant la persécution des chrétiens sous le règne de l’empereur Dioclétien. Pour avoir refusé de renier son christianisme en le proclamant publiquement, les Romains l’ont soumise à d’atroces tortures, dont la mettre dans un tonneau rempli d’éclats de verre avant de le rouler dans la rue, la crucifier sur la croix et la décapiter. Selon la légende, une colombe est sortie de son cou après sa décapitation. C’est un point de similitude avec l’histoire d’Eulalia de Mérida, dans laquelle une colombe a volé de la bouche de la fille au moment de sa mort. Véritable martyr de Barcelone, Sainte Eulalie est devenue rapidement un symbole de courage et de justice pour le peuple de Barcelone. Elle est encore aujourd’hui commémorée par des statues et des noms de rues dans la ville. Son corps a été enterré dans l’église de Santa Maria de les Arenes. Il a été caché en 713 lors de l’invasion mauresque, et n’a été récupéré qu’en 878. En 1339, il fut transféré dans un sarcophage d’albâtre dans la crypte de la nouvelle Cathédrale Sainte-Croix de Barcelone situé sur Pla de la Seu. Santa Eulàlia est maintenant co-patronne de la ville de Barcelone avec la Vierge de La Mercè, Mare de Deu de la Mercè. Les festivités de Santa Eulalie dans la capitale catalane sont très actuelles. Pendant longtemps, il était coutume de voir des spectacles de danse et des jeux populaires organisés dans la ville. Puis avec le temps, cette fête a été réduite à la simple célébration des actes liturgiques de l’Église catholique et des actions officielles de la Mairie de Barcelone. En 1983, sur l’initiative des Collas de Gigantes del Pi et de la Plaza Nova, appartenant au district de Ciutat Vella, et de Maria Aurèlia Capmany, conseillère à la Culture, un festival annuel a été organisé pour célébrer à sa juste valeur Santa Eulàlia. Les événements culturels sont représentés par le défilé et le cortège des géants et tout le bestiaire traditionnel de Barcelone, auxquels se sont greffés petit à petit d’autres activités de la culture populaire catalane.

Article en lien : La religion en Catalogne

La célébration de Laia

Photo via Pixabay

Il y a un certain nombre d’événements importants dans la célébration de Santa Eulalia. La première est le placement du drapeau à l’Hôtel de Ville dans un acte solennel accompagné par un fond musical d’Els Segadors. A partir de ce moment-là, la Mairie ouvre ses portes à tous ceux qui souhaitent visiter le bâtiment. La cérémonie a lieu le 12 février à 9 h 45. Puis, vient le temps du défilé et l’arrivée des géants, des grosses têtes, des dragons, des nains, qui suivent une gigantesque Laia, la protagoniste de cette journée. L’événement se déroule dans les rues du quartier gothique. Comme il ne pouvait en être autrement, durant la fête de Santa Eulalia, on retrouve les meilleures équipes de castells de Catalogne (collas castelleras). Ces tours humaines se forment sur la Plaza Nova et la Plaza Sant Jaume. Les spectacles de la journée se terminent avec des danses sardanes, typiques des fêtes catalanes, et le correfoc, un défilé de diables avec des feux d’artifice.

Avez-vous déjà célébré la Sainte Eulalie à Barcelone ? Qu’en avez-vous pensé ?

À propos de l'auteur

Anthony

Français d’origine, québécois d’adoption et espagnol de coeur, j’aime découvrir de nouveaux endroits et partager mes coups de coeur artistiques, culturels et gastronomiques

Laisser un commentaire

quinze − 11 =